El teide : je vous dis tout sur notre ascension !

          Un article que vous avez attendu depuis pas mal de temps, mais pour être tout à fait honnête, il a était très difficile pour moi de l’écrire… J’ai été déçue de mon ascension, déçue de moi même et de mon corps… J’ai d’abord tenté d’expliquer simplement notre ascension, sans y joindre mon ressenti mais ça ne me correspondait pas et ce n’est pas ce que j’ai envie de partager avec vous ! Alors nous y revoilà, après diverses tentatives, j’y suis enfin arrivée et j’espère que vous apprécierez ce post, sans oublier le fait que chacun vit et interprète ses expériences à sa façon… Si vous avez l’intention de faire l’ascension du volcan el teide et que vous lisez cet article, ne vous focalisez pas sur mes difficultés, car clairement, si c’était à refaire je me préparerais mieux et j’y retournerais sans hésiter !

          Tout d’abord il faut savoir que ce type d’ascension n’est pas à prendre à la légère et que cela requiert un minimum d’organisation et d’entrainement et oui, le Teide n’est pas à la portée de tous ! La première chose à vous occuper si vous souhaitez vivre cette expérience, c’est que pour avoir accès au sommet du volcan il vous faut une autorisation délivrée par le ministère de l’agriculture espagnol, sans quoi tous vos efforts n’auront mené à rien ! Pour la petite anecdote, lorsque nous nous sommes renseignés sur les activités de Tenerife et que nous avons vu l’ascension du Teide quelques jours avant notre départ, il n’y avait plus de place pour l’accès au sommet ! Cette autorisation se réserve des mois à l’avance, en fonction des saisons. De ce fait, nous avons opté pour la seconde possibilité, atteindre le sommet en dehors des heures d’accès réglementé. Nous devions donc commencer l’ascension, dormir au refuge et atteindre le sommet avant 7h00 de matin, avant de redescendre… Mais là aussi petit kwak, puisque le refuge était également complet ! Nous avons donc décollé de Charleroi avec tout notre équipement, l’envie de faire cette ascension mais sans solution concrète… (quand je vous dis que ça s’organise !) 

          Coup de chance pour nous puisque 2 jours après notre arrivée sur l’île nous avons réussi à prendre 2 places au refuge suite à un désistement, ce qui a modifié tout notre programme de la semaine mais peu importe ! Nous allions faire cette fameuse ascension…

          Nous avons débuté l’ascension en début d’après midi, au niveau du sentier « Montana Blanca » à 2250m d’altitude. Les premiers kilomètres sont assez simples, le passage est assez large, relativement plat, (praticable en 4 roues) et le paysage aride est étonnant, telle une excursion sur mars ! Puis le tout se corse, le chemin devient plus étroit et le dénivelé augmente, c’est là que l’ascension devient physique ! Après environ 4h00 de marche, nous arrivons au refuge altavista, l’esprit embrumé, entre l’euphorie, la fatigue et la douleur ! C’est de là que découle ma déception… pour ceux qui me suivent, vous savez que j’ai dût arrêter la course à pied à cause d’une douleur inexpliquée au genou, je m’étais préparée à ce que cette douleur revienne, j’avais tout prévu (atèle, crème,…) sauf que la douleur a eu la bonne idée d’aller se loger ailleurs, dans la hanche, et je me suis donc retrouvée à subir mon ascension plus qu’à en profiter,… chaque pas, chaque montée, rendait l’exercice de plus en plus difficile, devenant quasiment impossible de prendre appuie sur ma jambe… L’arrivée au refuge a donc été un « soulagement » et j’ai été rapidement me mettre au lit, en espérant être en pleine forme physique le lendemain !

      

          Le réveil sonne à 4h15, tout le monde se lève et se prépare pour la dernière partie, et pas des moindres, de l’ascension. Pour ma part, la douleur est toujours la même et j’en suis clairement à me demander si je pourrais finir cette excursion… Dans tous les cas, il fallait que j’aille au moins jusqu’au téléphérique, qui est à distance plus ou moins égale entre le refuge et le sommet. Bien équipé, Nous partons de Altavista peu avant 5h00, à la frontale, dans des températures glaciales… Alors que c’était la partie que j’appréhendais le plus de notre randonnée, je me surprends à apprécier ces instants dans le noir complet, où tout est rythmé par les lampes de chacun. Je sers les dents et enchaîne les foulées suivant les pas de l’amoureux qui joue les éclaireur… Pour ma part, je ne voyais pas le sommet arriver, marchant tête baissée et concentrée sur mes pas, et c’est alors que les premières vapeurs de soufre se sont faites sentir et ressentir ! Nous y étions, enfin ! 6h40 du matin, nous étions au sommet de volcan El teide, à 3718m d’altitude ! Je me suis assise sur la roche, sentant les larmes m’envahir sous le poids de la douleur et de la pression qui retombe, seulement je les retiens, je ferme les yeux un instant, le vent extrêmement froid souffle sur mon visage et je les ouvre de nouveau pour voir ce lever de soleil unique au monde, avec ce reflet pyramidal du majestueux volcan, el Teide…

  

          Pour ma part, l’ascension de ce volcan « el Teide » restera une expérience unique et inoubliable ! Comme je vous le disais au début, je suis déçue de moi et de ma performance, même si au final, avec des difficultés physique, nous avons été dans les temps de randonnée annoncés… Comme quoi, ça aurait pu être pire ! (on se rassure comme on peut)  L’archipel volcanique du Teide, est le troisième ensemble de volcans le plus haut du monde et quand je me dis que je suis allée à son sommet, je réalise ma chance et l’exploit que cela représente (à savoir que je ne suis jamais allée à la montagne ni rien, de ma vie…) Mais, ce que je regrette le plus en fin de compte, c’est de ne pas avoir pu profité comme il se doit de cette sublime expérience ! J’aurais aimé être en bonne condition et pouvoir profiter de chaque seconde, de chaque petit morceau de roche qui roule sous mes pieds,… C’est pour cela que finalement, j’aimerais vivement refaire cette randonnée. Je sais que les chances sont infimes et qu’il y a tellement de choses à voir dans le monde que ce serait peut être « idiot » en un sens de revivre cette ascension, mais je pense qu’au moins vous réalisez à quel point cela peut être magnifique !

Quelques points techniques à savoir si vous programmez votre ascension du Teide…

• Outre la gestion des réservations pour le refuge ou l’autorisation d’accès au sommet, pensez surtout à bien vous équiper au niveau de vos tenues vestimentaires ! Nous avons commencé l’ascension sous 27°C pour arriver au refuge à 0°C ! Sans vous parler de la température au sommet…

• Les baskets de running ou chaussures de randonnée sont également nécessaires ! Ne pensez pas faire un tel effort en nu pied, ou en converse par exemple…

• N’oubliez surtout pas les lampes torches (frontales idéalement) et des batteries de rechange !

• Si vous passez la nuit au refuge, retenez bien qu’il n’y a pas d’eau potable ni de repas fournis ! Donc partez avec au moins 3L d’eau par personne, histoire de bien rester hydraté… Pensez à votre dîner et au petit déjeuner que vous pourrez faire chauffer sur place ! Si vous tombez à court en eau, sachez qu’ils vendent des petites bouteilles au refuge, à 2.50€ dans un distributeur (monnaie oblige).

• Et surtout, gérez bien votre temps !

J’espère que cet article vous a plu, si vous êtes arrivés jusque là, j’ose espérer que oui ! Et pour tous ceux qui auraient des questions concernant l’ascension du Teide ou sur Tenerife, je suis disponible sur les réseaux sociaux et également par mail takeitandwearit@gmail.com, je répondrais avec grand plaisir à vos interrogations dans la limite de mes connaissances !

Des bisous mes chats et à très vite pour un nouvel article !

Publicités

Un commentaire sur « El teide : je vous dis tout sur notre ascension ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.